Parfois, ce sont les petites attentions qui font la plus grande différence lorsque vous êtes dans la cuisine. Voici quelques conseils simples pour la préparation, la cuisson et l’assaisonnement, conçus pour rehausser les saveurs dans la cuisine quotidienne.

Ne pas préparer l’ail et les oignons à l’avance

Couper l’ail et les oignons dégage des odeurs vives et des saveurs fortes qui deviennent envahissantes avec le temps, il est donc préférable de les couper à la dernière minute. Faire tremper des oignons émincés dans une solution de bicarbonate de soude et d’eau (1 cuillère à soupe par tasse d’eau) atténue leur piquant pour les applications crues; assurez-vous simplement de bien les rincer avant de les utiliser.

Gardez les graisses au goût frais

Les graisses contenues dans le beurre, les huiles et les noix peuvent devenir rances et donner des saveurs désagréables à votre cuisine. Minimisez leur exposition à l’oxygène et à la lumière pour ralentir ce processus. Conservez le beurre et les noix au congélateur, conservez les huiles de noix au réfrigérateur et les huiles végétales dans un garde-manger sombre.

Assaisonner avec du sucre ou autre

Les aliments dorés ont meilleur goût et le meilleur moyen d’accélérer ce processus consiste à ajouter une pincée de sucre sur des protéines maigres (poulet et fruits de mer) ou des légumes.

Incorporer des herbes fraîches au bon moment

Ajoutez les herbes robustes comme le thym, le romarin, l’origan, la sauge et la marjolaine aux plats tôt dans le processus de cuisson. De cette façon, ils dégagent un maximum de saveur tout en garantissant que leur texture sera moins intrusive. Conservez les herbes délicates comme le persil, la coriandre, l’estragon, la ciboulette et le basilic pour la dernière minute, sinon elles perdront leur saveur fraîche et leur couleur vive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *