On aime les sports parce que, même s’ils peuvent être définis par des règles, ils nous permettent d’être libres d’une manière qui ne pourrait jamais être décrite. On vénère le sport pour les endorphines, la sueur et les sourires, et même pour le sang et les larmes.

On vénère le sport parce qu’il nous permet d’échapper à la norme et de nous sentir aussi extraordinaires que nos athlètes préférés. On adore le sport parce que on aime s’amuser, que nous ayons des capacités sportives ou non. Certains préfèrent regarder les sports à la télévision, les écouter à la radio et transpirer au soleil pour les regarder depuis le stade.

On chérit le sport car il rassemble des personnes de toutes les races et de toutes les religions, et ce, malgré les différences d’allégeance sportive ou d’équipe. On affectionne le sport car un conflit sur le terrain se termine lorsque vous quittez le terrain, contrairement aux conflits auxquels nous sommes confrontés au quotidien. De plus, le sport nous unit au lieu de nous diviser. Personne ne frappe l’œil lorsqu’un fan de PSG s’assoit avec un fan des Marseille pour savourer une bière et avoir une conversation amicale.

Par la même occasion, il faut noter que le sport dépasse les barrières raciales. Les sports remettent en question les rôles de genre et évaluent la moralité et l’équité. Nous aimons le sport parce que nous aimons les héros et les outsiders. Tout le monde adore le sport car rien d’autre ne peut réunir des représentants de tous les pays au même endroit pour une cause commune.

Certains affirment que l’amour du sport vient du fait qu’il permet le développement et la croissance. Chaque amateur de discipline sportive aime également l’intemporalité d’un jeu et les modifications modernes qui le forcent à accepter les changements. On vénère le sport parce que l’âge, la taille, le sexe et la race ne veulent rien dire en même temps dans ce domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *