La peste bubonique qui a ravagé le monde au Moyen Âge est toujours présente dans le monde moderne. La peste est très souvent mortelle. Mais il existe des moyens pour éviter la propagation de la peste efficacement.

Sans traitement, la peste bubonique est fatale à 60% et la peste pneumonique est presque toujours mortelle. Avec un traitement antibiotique rapide – dans les 24 heures qui suivent l’apparition des symptômes – le risque de mortalité diminue de manière significative. C’est pourquoi les chercheurs de l’Institut Pasteur ont mis au point un nouveau test plus rapide. Le test utilise une jauge plutôt que des microscopes et des lames. Au lieu de rechercher des bactéries, il détecte la présence d’une molécule spécifique faisant partie de la paroi cellulaire. Le test peut confirmer un diagnostic en 15 minutes environ.

Un traitement efficace de la peste nécessite des antibiotiques. La streptomycine est utilisée le plus souvent, mais la tétracycline et la gentamicine peuvent également agir. Parfois, les médecins prescrivent des antibiotiques aux membres de la famille ou aux personnes mordues par des puces dans les régions du monde sujettes à la peste. Les médecins peuvent également isoler la personne infectée, en particulier s’il a contracté la peste pneumonique.

Les symptômes s’atténuent en général au bout de quelques jours de traitement, mais il faut parfois des semaines pour que les bubons reviennent à la normale.

La peste bubonique présente un ensemble distinct de symptômes, mais il peut parfois être difficile à diagnostiquer. Sans bubon visible, les premiers symptômes ressemblent simplement à la grippe. Si des bubons se forment dans l’abdomen, le médecin pourrait confondre une peste bubonique avec une appendicite. Il existe également d’autres maladies pouvant causer un gonflement douloureux des ganglions lymphatiques. Celles-ci comprennent la fièvre des griffes du chat et la mononucléose. Même l’anthrax, qui commence par des symptômes similaires à ceux de la grippe, peut provoquer un gonflement des ganglions lymphatiques. Pour être sûr il faut passer le test cité ci-dessus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *